Cinq ans plus haut dans le vol de pharmacie

Le taux de criminels ciblant les pharmacies continue d’augmenter, les derniers rapports indiquant que les vols qualifiés et les cambriolages dans les pharmacies victoriennes ont atteint leur plus haut niveau en cinq ans.

Comme indiqué dans The Age, il y avait plus de 1600 hits sur les pharmacies de l’Etat dans les cinq ans au milieu de l’année dernière, selon les données de la police victorienne.

Les données ont également révélé qu’au cours de l’exercice 2013, 376 vols de médicaments ont été enregistrés, avec une augmentation annuelle de près de 40%.

Parmi les vols ou les braquages, 32 incidents ont impliqué la force utilisée contre le personnel ou les membres du public secondaire.

Bradley Nichols, inspecteur par intérim, a déclaré que les criminels étaient parfois opportunistes, saisissant tout ce qu’ils pouvaient – mais l’expérience avait tendance à montrer que la plupart des délinquants en pharmacie avaient une idée des produits qu’ils voulaient.

Les criminels expérimentés avaient tendance à cibler les médicaments contre le rhume et la grippe en vente libre, car ceux contenant de la pseudoéphédrine pouvaient alors être utilisés pour fabriquer des drogues illicites comme la glace.

Chirnside Park, Dandenong et Frankston dans le sud-est de Melbourne ont connu des taux de criminalité plus élevés que la plupart des autres régions de la région.

Anthony Tassone, président de la succursale de pharmacie de l’Australie, a déclaré que les pharmacies étaient encouragées à être toujours vigilantes quant à leur sécurité, notamment en installant des caméras de vidéosurveillance et en limitant la quantité de pseudoéphédrine qu’elles exposent et sur place.

Les mesures de minimisation des méfaits, y compris les programmes de traitement à la méthadone, ont également contribué à réduire la demande de drogues illicites.

Tu peux Aussi comme