Lumière brillante sur « Dark Winter »

En juin, le Centre Johns Hopkins pour les stratégies civiles de biodéfense, en collaboration avec le Centre d’études stratégiques et internationales, l’Institut des services analytiques pour la sécurité intérieure et l’Institut commémoratif national Oklahoma pour la prévention du terrorisme, a organisé un exercice de haut niveau. intitulé « Dark Winter » qui simulait une attaque secrète contre la variole aux États-Unis http://priligyfr.com. Le premier exercice du genre, Dark Winter, a été construit pour examiner les défis auxquels seraient confrontés les décideurs de haut niveau confrontés à une attaque bioterroriste maladie contagieuse L’exercice visait à sensibiliser davantage les experts de la sécurité nationale à la portée et à la nature de la menace posée par les armes biologiques et à susciter des actions susceptibles d’améliorer les stratégies de prévention et de riposte.

En juin, le Centre Johns Hopkins pour les stratégies de biodéfense civile , en collaboration avec le Centre d’études stratégiques et internationales du SCRS , l’Institut ANSER d’Analytic Services pour la sécurité intérieure et l’Oklahoma National Memorial Institute for Prevention of Terrorisme , a organisé un exercice de haut niveau intitulé « Dark Winter », qui simulait une attaque secrète contre la variole aux États-Unis Tara O’Toole et Thomas Inglesby du Centre Johns Hopkins pour les stratégies civiles de biodéfense et Randy Larsen et Mark DeMier de l’ANSER étaient les principaux concepteurs, auteurs et contrôleurs de l’exercice Dark Winter John Hamre du SCRS a initié et conçu un exercice dans lequel des hauts fonctionnaires réagiraient à une crise de sécurité nationale causée par l’utilisation d’une arme biologique Sue Reingold du SCRS dispositions logistiques pour l’exercice Général Dennis Reimer de l’Institut Memorial pour la prévention du terrorisme fourni subst Dark Winter a été entrepris pour examiner les défis auxquels les décideurs de haut niveau seraient confrontés s’ils étaient confrontés à une attaque bioterroriste qui a déclenché des épidémies de maladies hautement contagieuses. L’exercice visait à accroître la prise de conscience de la portée de l’épidémie. et le caractère de la menace posée par les armes biologiques parmi les experts de la sécurité nationale et de catalyser des actions qui amélioreraient les stratégies de prévention et de réponseDe toutes les armes biologiques potentielles, la variole est historiquement la plus inquiétante et la plus redoutée. Depuis son éradication, les programmes de vaccination antivariolique et de production de vaccins ont cessé dans le monde entier Les Etats-Unis ont cessé de pratiquer l’éradication de la variole dans le monde entier. son programme de vaccination obligatoire dans Ainsi, les résidents des États-Unis-un En effet, la population mondiale est désormais très vulnérable à une libération accidentelle ou délibérée de la variole. On a fait valoir que le virus de la variole est l’organisme le moins accessible aux bioterroristes potentiels. Depuis son éradication, les seuls stocks officiellement existants du virus de la variole ont été conservés. dans les laboratoires de référence de l’Organisation mondiale de la santé situés aux États-Unis et en Russie De nombreux experts estiment toutefois que le virus de la variole ne se limite pas à ces dépôts officiels et peut être détenu par des États ou des groupes sous-nationaux. L’héritage du programme d’armes biologiques de l’ancienne Union Soviétique est particulièrement important et préoccupant. Il est notoire que l’ex-Union soviétique a conservé un stock de tonnes de virus variolique dans son arsenal d’armes biologiques à travers le monde. plante capable de produire – tonnes de variole par an

Exercice Participants

Les participants de Dark Winter ont représenté des membres du Conseil national de sécurité NSC Chacun est une personne accomplie qui sert ou a servi dans des postes gouvernementaux ou militaires de haut niveau. Parmi ceux-ci, l’honorable Sam Nunn, ancien sénateur américain de Géorgie, a joué le Les États-Unis et l’honorable Frank Keating, le gouverneur de l’Oklahoma, se sont dépeints Cinq journalistes chevronnés qui travaillent actuellement pour de grands réseaux ou organes de presse ont observé les délibérations du CNS simulé et participé à une simulation de conférence pendant la table d’exercices. les personnes ayant des responsabilités politiques ou opérationnelles actuelles ou antérieures liées à la préparation aux armes biologiques ont observé l’exercice

Table View largeTélécharger les rôles des principaux participants à l’exercice Dark WinterTable Voir grandDownload slideRôles des principaux participants à l’exercice Dark Winter

Exercice Design

Dark Winter était un exercice sur table Les décideurs ont été confrontés à un scénario fictif et ont été invités à réagir aux faits et au contexte du scénario, à établir des stratégies et à prendre des décisions politiques. Dans la mesure du possible, les décisions prises ont été intégrées. , afin que les décisions clés affectent l’évolution et les résultats du scénario. Dark Winter a été divisé en segments et a simulé une période de ~ semaines Chaque segment représentait une réunion NSC, qui ont été fixés à plusieurs jours dans l’histoire: on, et December Dans le but de refléter le processus des réunions du CNS, les participants à l’exercice recevaient de l’information de diverses sources. Les contrôleurs de l’exercice jouaient le rôle de sous-ministres ou de représentants spéciaux. assistants, fournissant des briefings de faits et des options politiques aux participants tout au long des réunions selon les besoins En outre, des personnes ont reçu des notes de service au cours de l’exercice sur des questions ou des événements relevant normalement du poste ou de l’organisme de cette personne. Directeur de Central Intelligence a reçu des notes de service qui ont fourni des données de renseignement mises à jour au cours des réunions

Hypothèses de planification de l’exercice

Le virus de la variole n’a pas été diagnostiqué et il a infecté sans le savoir d’autres personnes dont les infections n’ont pas été diagnostiquées. L’épidémie de variole n’a pas été reconnue et des mesures de contrôle ont été prises. En fin de compte, un seul cas d’index a provoqué des cas de variole et de décès avant la fin de l’épidémie Gani et Leach ont estimé la transmissibilité de la variole En raison du faible niveau d’immunité collective à la variole et de la probabilité élevée d’un diagnostic différé et d’une intervention de santé publique, les auteurs de cet exercice ont utilisé un taux de transmission pour Dark Winter et jugé qu’un exercice utilisé un taux inférieur de transmission serait déraisonnablement optimiste, pourrait entraîner Les auteurs de cet exercice estiment qu’un taux de transmission pour une éclosion de variole avant une intervention de santé publique peut, en fait, être une estimation prudente, étant donné que les facteurs qui continuent de précipiter l’émergence et la réapparition de maladies infectieuses naturelles, par exemple la mondialisation des voyages et du commerce, le surpeuplement urbain et la détérioration des infrastructures de santé publique, pourraient exacerber le taux de transmission de la variole dans un événement bioterroristeMeltzer et al ont examiné les données à partir d’une série d’épisodes passés de variole et déterminé que « le taux moyen de transmission est & lt; Cependant, ils concluent également que « les données suggèrent qu’une personne peut infecter beaucoup d’autres », qu’un « grand pourcentage de la population aux Etats-Unis est maintenant vulnérable » à la variole, et que  » le taux de transmission moyen après une dissémination volontaire de la variole pourrait être μ [personnes infectées par personne infectieuse] « , pv Les auteurs de cet article pensent que le taux moyen de transmission passé calculé par Meltzer et al n’a pas d’application significative Les analyses ne tiennent pas suffisamment compte des facteurs de confusion, tels que la mauvaise immunité du troupeau , la saisonnalité et la probabilité de vaccination retardée ou inadéquate ou d’autres interventions de santé publique et, par conséquent, sous-estiment taux de transmission qui devrait être prévu si une attaque de variole s’est produite aujourd’hui Gani et Leach , d’autre part, incorporé un certain nombre de Ces facteurs confondants dans leur analyse mathématique et prédit que le taux de transmission de la variole dans les sociétés industrialisées contemporaines est – nouvelles infections par personne infectée, et peut-être aussi élevé que – nouvelles infections par personne infectée en l’absence de procédures appropriées de contrôle des infections hospitalières. En hiver, les participants ont été informés que le taux de transmission au-delà des cas de première génération et de deuxième génération, dépendamment de variables additionnelles telles que la vaccination et l’isolement. La deuxième génération de cas Cependant, les participants à l’exercice ont demandé à plusieurs reprises que les scénarios de pire propagation de la maladie au-delà de la deuxième génération de cas guident leurs décisions politiques clés. l’hypothèse qu’aucun vaccin supplémentaire ne deviendrait En d’autres termes, le scénario le plus défavorable Dans les conditions du scénario le plus défavorable, il a été déterminé que le taux de transmission continuerait à être: en moyenne Par conséquent, On a estimé que la troisième génération de cas comprendrait des cas de variole et conduirait à des décès, et que la quatrième génération de cas pourrait englober autant de cas de variole que de décès. aux participants que ces chiffres étaient des projections pessimistes et pourraient être substantiellement diminués par l’instauration de programmes de vaccination à grande échelle et efficaces et de procédures de confinement des maladies doses disponibles de vaccin antivariolique Les États-Unis, par l’intermédiaire des CDC, conservent un stock de millions de doses de variole vaccin On a demandé aux participants à l’exercice de supposer que seulement un million de doses de vaccin seraient disponibles. Cette estimation était fondée sur Au cours de la campagne d’éradication de la variole menée par l’Organisation mondiale de la Santé, il était courant de perdre ~% des doses de vaccin disponibles dans un flacon donné en raison d’inefficacités et de gaspillages inévitables. D A Henderson, communication personnelle

Exercice Scénario

L’année est L’économie des États-Unis est forte Les tensions entre Taïwan et la République populaire de Chine sont élevées Un suspect d’Oussama ben Laden a récemment été arrêté en Russie alors qu’il tentait d’acheter des kilos de plutonium et de pathogènes biologiques. Les sanctions des Nations Unies contre l’Irak ne sont plus en vigueur et l’Irak est soupçonné de reconstituer son programme d’armes biologiques. Auparavant, les forces irakiennes ont pris des positions offensives le long de la frontière koweïtienne. États-Unis déplace un groupe de combat de porte-avions supplémentaire dans le golfe Persique

Réunion du CNS

Information présentée aux membres du CNS, décembre Les membres du CNS se réunissent pour ce qui était initialement une réunion sur la situation en cours en Asie du Sud-Ouest, mais ils ont appris qu’une épidémie de variole se produit aux États-Unis. En Oklahoma, des cas ont été signalés. confirmé par le CDC, avec plus de suspicion On signale également des cas suspects en Géorgie et en Pennsylvanie Ces cas ne sont pas encore confirmés L’exposition initiale est présumée avoir eu lieu vers le mois de décembre, en raison de la période d’incubation de la variole.

rticuler les priorités et les besoins de son état avant de se précipiter pour gérer la crise. Les membres du NSC sont informés de l’état de l’épidémie et de la variole. On explique que la variole ne présente aucun symptôme au moment de l’exposition et que fièvre, malaise et éruption va se développer – jours après l’exposition; que, bien que la vaccination avant l’exposition ou jusqu’à ~ jours après l’exposition puisse prévenir ou améliorer les manifestations de la maladie, il n’y a pas de traitement efficace une fois que la maladie s’est développée; que le taux de létalité de la variole est de ~%; que le virus de la variole est transmissible d’une personne à l’autre et se propage à courte distance par des gouttelettes respiratoires ou, dans certains cas, à plus grande distance par des aérosols, c’est-à-dire des noyaux de gouttelettes ; que bien que le taux de transmission du virus de la variole soit une dynamique complexe qui dépend de multiples facteurs, les données épidémiologiques indiquent qu’une seule personne infectée dans une population hautement sensible peut s’attendre à infecter d’autres personnes; et que le stock américain de vaccin antivariolique est de millions de doses, mais on estime que ce montant se traduit par ~ millions de doses utilisables Le Comité des adjoints conseille les membres du NSC sur les stratégies possibles de confinement des maladies, d’identification et de vaccination De plus, le Comité des sous-ministres offre aux membres du CNS des options de politique de distribution de vaccins. L’option politique est une politique de vaccination en anneau, dans laquelle suffisamment de vaccins seraient distribués à chacun des membres. Les États affectés pour vacciner les contacts des patients et le personnel essentiel, et des millions de doses seraient réservées pour le Département de la Défense. L’option politique du DoD est une politique de vaccination en anneau / masse, dans laquelle suffisamment de vaccins seraient distribués à chacun des états concernés. les habitants des villes touchées pourraient être vaccinés, ainsi que les contacts avec les patients et les el, et des millions de doses seraient mises de côté pour l’option politique DoD est une combinaison anneau / masse politique de distribution, dans lequel suffisamment de vaccin serait distribué à chacun des états affectés afin que tous les résidents des villes touchées puissent être vaccinés, et des millions de doses Le NSC est confronté à une série de questions et de décisions importantes. Avec seulement un million de doses de vaccins disponibles, Quelle est la meilleure stratégie pour endiguer l’épidémie Devrait-il y avoir une politique nationale ou nationale de vaccination? La vaccination en anneau ou la vaccination de masse est-elle la meilleure politique Quelle quantité de vaccin, le cas échéant, devrait détenir pour le Département de la santé? et les élus doivent avoir la priorité pour la vaccination Qu’en est-il de leurs familles? Le vaccin doit-il être distribué à tous les États maintenant, ou à mesure que de nouveaux cas apparaissent? Devrait-il y avoir une politique de vaccination obligatoire ou volontaire? Quel est le rôle du gouvernement fédéral dans les interventions d’urgence? Quels sont les rôles de l’État dans les interventions d’urgence? Comment les réponses sont-elles coordonnées? La garde doit-elle être utilisée sous contrôle étatique ou fédéral? Que devrait-on faire au sujet de la situation en Asie du Sud-Ouest? Que devrait-on dire au public? Que devraient être nos alliés? At-on délibérément attaqué aux États-Unis? La nation est-elle en guerre? Les membres du CNS conviennent que le public devrait être pleinement informé le plus rapidement possible afin de maximiser la confiance du public et l’adhésion aux mesures de confinement des maladies et de réduire au minimum la possibilité de mesures d’endiguement. utiliser l’option de politique de distribution de vaccins, qui est la politique de vaccination en anneau destinée à cibler et limiter les efforts de vaccination Par exemple, les contacts avec les patients et les personnels de santé et de sécurité publique en Oklahoma, en Géorgie et en Pennsylvanie, tout en préservant autant de vaccins que possible pendant l’épidémie, les membres du NSC décident que la même stratégie de vaccination ciblée sera si de nouveaux cas apparaissent dans d’autres villes ou états, les membres du NSC décident de réserver des doses suffisantes de vaccins pour que le DoD puisse répondre à ses besoins immédiats, en espérant que cela représentera environ un million de doses et que le DoD Déterminer ces besoins Les membres du NSC décident de procéder au déploiement du groupement tactique de porte-avions supplémentaire dans le golfe Persique mais reportent d’autres décisions concernant les déploiements, en attendant d’autres développements. Les responsables du NSC espèrent que le peuple américain considérera ces décisions comme rationnelles. équitable La réunion se termine au moment où le NSC prépare une déclaration présidentielle pour la presse décisions et actions

Réunion du CNS

L’épidémie est maintenant internationale, avec des cas isolés au Canada, au Mexique et au Royaume-Uni. Le Canada et le Mexique demandent à ce que le nombre de cas de variole soit atteint. Les États-Unis leur fournissent des vaccins Tous les cas semblent liés aux flambées initiales en Oklahoma, en Géorgie et en Pennsylvanie L’enquête de santé publique indique que les centres commerciaux sont les premiers sites d’exposition. Il ne reste que des millions de doses de vaccins et des troubles publics Les efforts de distribution des vaccins varient d’un État à l’autre, sont souvent chaotiques et mènent à la violence dans certaines régions. Dans les États touchés, l’épidémie a submergé les systèmes de santé et les soins en souffrent. fournitures et du personnel au système de santé civil, compte tenu de l’évolution de la crise dans le golfe Persique

Figure Vue largeTélécharger une diapositive montrant des cas de variole rapportés cumulatifs n = rapporté au Conseil national de sécurité lors de la réunion de décembre dans le cadre de l’exercice de simulation Dark WinterFigure Vue largeDownload slideCarte montrant les cas de variole signalés cumulatifs n = rapporté au Conseil national de sécurité lors de la réunion de décembre l’exercice de simulation Dark Winter

Figure Vue largeTélécharger des cas de variole signalés au Conseil national de sécurité à la réunion de décembre dans le cadre de l’exercice de simulation Dark WinterFigure View largeTélécharger des cas de variole signalés au Conseil national de sécurité à la réunion de décembre dans le cadre de l’exercice de simulation Dark Winter. et voyageurs Des pénuries alimentaires surviennent dans les États touchés par des problèmes de voyage et des fermetures de magasins Des violences sporadiques ont été signalées contre des minorités d’ascendance arabe Il n’y a pas de pistes solides quant à qui pourrait avoir perpétré cette attaque Les informations médiatiques sur la crise de variole commencent à apparaître sur Internet et dans les médias, y compris de fausses informations sur les remèdes contre la variole. Les écoles sont fermées à l’échelle nationale Les rassemblements publics sont limités dans les États touchés Certains États limitent Voyage et n Le Département de la Santé et des Services Humains crée un centre national d’information Trois compagnies pharmaceutiques américaines acceptent de produire un nouveau vaccin à raison d’un million de doses par mois, avec des premières livraisons en quelques semaines La Russie propose de fournir des millions de doses de vaccins Face à la pénurie de vaccins, comment arrêter la propagation de la variole? Les patients atteints de variole doivent-ils être confinés dans des installations dédiées aux soins? Les contacts des patients doivent-ils rester à la maison ou dans des installations dédiées? Comment peut-on mieux équilibrer la limitation de la maladie et la perturbation économique et la protection des libertés civiles? Dans quelle mesure le gouvernement peut-il et devrait-il enfreindre les libertés civiles? Dans quelles conditions ces pouvoirs peuvent-ils être exercés? exercé Quelles actions fédérales peuvent et doivent être prises pour s’occuper des malades La garde nationale devrait-elle être fédérale, c.-à-d. sous contrôle fédéral? Quelle aide supplémentaire le gouvernement fédéral pourrait-il fournir aux États? Devrait-on déployer des troupes outre-mer en Asie du Sud-Ouest? Cette attaque et pourquoi la nation est-elle en guerre? Les membres du CNS prennent une série de décisions politiques importantes Les membres décident de laisser le contrôle de la garde nationale ainsi que les décisions sur la quarantaine et l’isolement entre les mains des fonctionnaires. vaccin contre la variole, malgré les problèmes de responsabilité non résolus Ils décident également d’accepter le vaccin antivariolique offert par la Russie, à condition qu’il passe les évaluations de sécurité En outre, une déclaration est produite pour le président à livrer lors d’une conférence de presse. la gravité de la situation et discute de la réponse du gouvernement, il appelle les gens des États-Unis de travailler ensemble pour faire face à la crise et de suivre les conseils de leurs représentants élus et de leurs professionnels de la santé publique concernant les mesures nécessaires de confinement des maladies

Réunion du CNS

Des informations ont été présentées aux membres du NSC, les jours de décembre dans l’épidémie Au total, des cas de variole ont été signalés dans les Etats, dans les derniers chiffres et mille personnes sont mortes. Dix autres pays signalent des cas de variole États-Unis On ignore si de nouveaux cas de variole ont été transmis par des contacts non identifiés de victimes initiales, par des contacts qui n’ont pas été vaccinés à temps ou par des personnes vaccinées de manière inefficace ou par de nouvelles attaques de variole ou une combinaison de ces facteurs. Les réserves de vaccins sont épuisées et le nouveau vaccin ne sera pas prêt avant au moins des semaines Les États-Unis ont des pénuries alimentaires croissantes à certains endroits et l’économie nationale souffre Les résidents ont fui et fuient les villes où de nouveaux cas émergent fermé leurs frontières aux États-Unis Le public exige l’isolement obligatoire des victimes de la variole et de leur actes, mais l’identification des contacts est devenue impossible logistiquement

Figure Vue largeDownload slideCarte montrant des cas de variole signalés cumulatifs n =, rapporté au Conseil national de sécurité lors de la réunion de décembre dans le cadre de l’exercice de simulation Dark WinterFigure View largeDownload slideCarte montrant les cas de variole signalés cumulatifs n =, signalés au Conseil national de sécurité lors de la réunion de décembre partie de l’exercice de simulation Dark Winter

Figure Vue largeTélécharger des cas de variole signalés au Conseil national de sécurité à la réunion de décembre dans le cadre de l’exercice de simulation Dark WinterFigure View largeTélécharger des cas de variole signalés au Conseil national de sécurité à la réunion de décembre dans le cadre de l’exercice de simulation Dark WinterBien que spéculative, les prévisions sont extrêmement sinistres des cas supplémentaires de variole devraient apparaître au cours des prochains jours, ce qui portera le nombre total de cas de deuxième génération à environ un tiers de ces personnes infectées; de nouveaux vaccins combinés à des mesures d’isolement sont susceptibles d’endiguer l’expansion de l’épidémie. Les membres du NSC demandent des projections de cas les plus défavorables. Dans les pires cas, la troisième génération de cas pourrait comprendre de nouveaux cas de variole et conduire à décès, et que la quatrième génération de cas pourrait comprendre autant de cas de La variole et la mort de plus d’un million de personnes Il est encore une fois souligné aux participants que ces chiffres sont des projections pessimistes et peuvent être considérablement diminués par des programmes de vaccination à grande échelle et efficaces et des procédures de confinement des maladies.

Figure View largeTélécharger les projections épidémiques de variole, pire scénario en l’absence de mesures de confinement des maladies ou de nouveaux vaccins, rapportés à la réunion du Conseil national de sécurité Décembre dans le cadre de l’exercice de simulation Dark Winter Gen, génération de cas; K, MilleFigure View largeTélécharger les projections épidermiques de la variole, pire scénario en l’absence de mesures de confinement des maladies ou de nouveaux vaccins, rapportés à la réunion du Conseil national de sécurité Décembre dans le cadre de l’exercice de simulation Dark Winter Gen, génération de cas; K, Mille Pas de pistes solides quant à qui a orchestré l’attaque Un éminent déserteur irakien affirme que l’Irak est derrière l’attaque biologique Bien que le transfuge ne puisse pas fournir de preuve hors de tout doute raisonnable, la communauté du renseignement juge son information très crédible. Le scénario se termine quand il est annoncé que le New York Times, le Washington Post et USA Today ont chacun reçu une lettre anonyme demandant le retrait de toutes les forces américaines d’Arabie Saoudite et de tous les navires de guerre du Golfe Persique. en semaine Les lettres menacent que le non-respect des exigences entraînera de nouvelles attaques de variole sur la patrie américaine ainsi que d’autres attaques avec l’anthrax et la peste Pour prouver la véracité de ces allégations et la gravité de leurs menaces, chaque lettre contient une génétique empreinte digitale qui correspond à l’empreinte digitale de la souche de la variole causant l’épidémie actuelle, Problèmes de débat critique Sans vaccin restant et nouveau vaccin non attendu pendant au moins plusieurs semaines, comment l’épidémie en expansion rapide peut-elle être contenue? Quelles mesures les gouvernements fédéral et étatiques devraient-ils prendre pour arrêter l’épidémie? Devant l’ampleur de la crise, l’absence de vaccins restants et la montée des enjeux Les Etats-Unis devraient-ils retirer leurs forces du Golfe en réponse aux lettres anonymes? Sans preuves concluantes quant à qui a orchestré l’attaque, comment et Les États réagissent Si les États-Unis découvrent qui est derrière l’attaque, quelle est la réponse appropriée Le peuple américain appelle-t-il à une riposte avec des armes nucléaires?

Leçons de l’hiver sombre

En hiver sombre, les systèmes hospitaliers à travers le pays étaient inondés de demandes de soins aux patients La demande était la plus élevée dans les villes et les états directement attaqués, mais au moment où de nombreuses victimes devenaient symptomatiques, elles étaient géographiquement dispersées, certaines ayant voyagé loin de le site d’attaque initial Le nombre de personnes qui ont envahi les hôpitaux à travers le pays incluait des personnes atteintes de maladies communes qui craignaient d’avoir la variole et des gens bien portants mais inquiets. Les défis de distinguer les malades du bien et de rationner les ressources limitées Le personnel soignant, qui s’inquiétait lui-même d’être infecté ou de transmettre l’infection à sa famille, imposait un lourd fardeau au système de santé. «Nous pensons qu’un ennemi des États-Unis pourrait nous attaquer avec la variole ou l’anthrax. vraiment pas préparé pour cela, nous n’avons pas de vaccins pour ça – c’est étonnant C’est comme, pour moi, dans l’Oklahoma, où nous avons o tornades, étudier assidûment les ouragans, ou ne pas étudier les tornades « Frank Keating » Il ne s’agit pas seulement d’acheter plus de vaccins Il s’agit de savoir comment nous intégrons ces [communautés de santé publique et de sécurité nationale] d’une manière qui James WoolseyPour mettre fin à une épidémie de bioterrorisme, les décideurs auront besoin des conseils d’experts permanents de la santé publique et des dirigeants médicaux Les dirigeants de Dark Winter ont été confrontés à la diminution rapide de l’offre de vaccin contre la variole et une épidémie croissante de variole Certains membres ont conseillé l’imposition de quarantaines géographiques autour des zones touchées, mais les implications de ces mesures, par exemple l’interruption du flux normal de médicaments, de nourriture et d’énergie, et d’autres besoins critiques n’étaient pas clairement comprises. En fin de compte, il n’est pas clair si de telles mesures draconiennes auraient entraîné une interruption plus efficace de la propagation de la maladie. la quarantaine complète isolerait les gens pour qu’ils ne puissent pas être nourris, et ils n’auraient pas de soins médicaux. Donc nous ne pouvons pas avoir une quarantaine complète Nous demandons en fait aux gouverneurs de restreindre les voyages de leurs états Les priorités fédérales et étatiques peuvent être floues, différentes ou conflictuelles; les autorités peuvent être incertaines; Des problèmes constitutionnels peuvent surgir En hiver sombre, des tensions se sont rapidement développées entre les autorités étatiques et fédérales dans plusieurs contextes. Les chefs d’État voulaient contrôler les décisions concernant l’imposition de mesures de lutte contre les maladies, par exemple isolement volontaire et vaccination, fermeture des frontières nationales. Les autorités fédérales ont fait valoir que ces questions étaient mieux décidées à l’échelle nationale pour assurer la cohérence et pour donner au président le contrôle maximal des actifs militaires et de sécurité publique. Les dirigeants des États les plus touchés par la variole voulaient immédiatement l’accès au vaccin antivariolique pour tous les citoyens de leurs États, mais le gouvernement fédéral a dû équilibrer ces demandes contre les priorités militaires et autres nationales. Les chefs d’État s’opposaient à la fédération de la Garde nationale, dont ils dépendaient pour répondre aux besoins logistiques et publics. des dirigeants fédéraux ont fait valoir que la garde nationale devrait être fédéralisé « Mes collègues gouverneurs ne vont pas vous permettre de faire de nos colonies des lépreux de l’état Nous déterminerons la nature et l’étendue de l’isolement de nos citoyensVous allez dire que les gens ne peuvent pas se rassembler Ce n’est pas le ] fonction C’est la fonction, si c’est la fonction de tout le monde, de l’Etat et des fonctionnaires locaux « Frank Keating » Monsieur le Président, cette question est réglée à Appomattox Vous devez fédéraliser la Garde nationale « George Terwilliger » Nous allons avoir le chaos absolu si nous commençons à avoir une guerre entre le gouvernement fédéral et le gouvernement de l’Etat « Sam NunnLes actions individuelles des citoyens américains seront essentielles pour mettre fin à la propagation de la maladie contagieuse; les dirigeants doivent gagner la confiance et la coopération soutenue du peuple américain Les participants de Dark Winter craignaient qu’il ne soit pas possible d’imposer de force des vaccinations ou des restrictions de voyage à de larges groupes de la population sans leur coopération générale. Dark Winter a reconnu l’importance de persuader leurs électeurs que la distribution des vaccins et d’autres ressources rares était équitable, que les mesures de confinement des maladies étaient pour le bien général de la société, que toutes les mesures possibles étaient prises pour empêcher la propagation la maladie, et que le gouvernement est resté fermement en contrôle malgré l’épidémie en expansion « Le gouvernement fédéral doit avoir la coopération du peuple américain Il n’y a pas de force fédérale qui peut exiger, les gens à prendre des mesures qu’ils ne veulent pas prendre « Sam Nunn

Conclusion

Dans l’exercice Dark Winter, l’intention était d’informer le débat sur la menace posée par les armes biologiques et de mieux comprendre les nombreux défis qu’un acte secret de bioterrorisme avec un agent contagieux présenterait aux décideurs de haut niveau et aux élus. Depuis l’exercice Dark Winter, le pays a enduré les terribles événements de septembre, ainsi que les attaques à l’anthrax à travers le système postal américain. Le bioterrorisme n’est plus seulement l’objet de jeux de guerre et la source de « sujets futuristes et dérangeants ». », p Plusieurs des défis et difficultés rencontrés par les participants à Dark Winter ont malheureusement été pris en compte dans la réponse aux récents attentats à l’anthrax. L’exercice Dark Winter offre des enseignements instructifs et des leçons pour ceux qui sont responsables de la préparation au bioterrorisme. les milieux médicaux, de la santé publique, des politiques et de la sécurité nationale et, en ine lumière sur les chemins possibles vers l’avant

Tu peux Aussi comme