Quoi de neuf dans la réforme des soins de santé: le 28 septembre

Quoi de neuf dans la réforme des soins de santé donne un aperçu des nouvelles de la semaine dernière, des mises à jour et des commentaires dans la réforme des soins de santé et la gestion de l’utilisation.Expert Panel recommande l’expansion des services sans partage des coûts pour les femmes

La liste des services préventifs que les femmes peuvent recevoir sans rien payer en vertu de la loi sur la santé pourrait augmenter si les recommandations proposées par un groupe de fournisseurs essentiellement médicaux sont adoptées par les fonctionnaires fédéraux plus tard cette année. Le projet de recommandations, qui est ouvert aux commentaires du public jusqu’au 30 septembre, met à jour les huit services de prévention recommandés pour les femmes. Cette liste a été élaborée par l’Institut de médecine – maintenant appelé les Académies nationales des sciences, de l’ingénierie et de la médecine – pour tirer parti des recommandations existantes et combler les lacunes qui n’étaient pas traitées dans la loi sur la santé. Selon la liste de l’OIM entrée en vigueur en 2012, la plupart des plans de santé doivent couvrir les visites de femmes, le dépistage et / ou le conseil pour les infections sexuellement transmissibles, la violence domestique et le diabète gestationnel. Via Kaiser Health Nouvelles.

Lire l’articleBlue Cross of Nebraska Abandon du marché Obamacare

Blue Cross Blue Shield du Nebraska a annoncé que se retire du marché Obamacare dans l’état, devenant le dernier assureur à citer des pertes financières en réduisant la participation à la loi sur les soins de santé. Le déménagement est particulièrement important étant donné qu’il s’agit d’un plan Croix Bleue, qui forment l’épine dorsale des marchés Obamacare antitoxine. Dans quelques états, le plan Croix Bleue sera le seul disponible sur le marché l’année prochaine. Via la colline.

Lire l’article Les consommateurs sont lents à adopter les changements dans les soins de santéIl s’agit d’un nouveau monde courageux pour les consommateurs de soins de santé. Les patients sont confrontés à une avalanche de nouvelles technologies et de développements qui sont supposés révolutionner la façon dont ils gèrent leurs soins de santé. Mais selon une étude publiée par l’Institut de recherche en santé de PwC, la révolution tarde à venir. « La plupart [des consommateurs] ne magasinent pas pour obtenir des soins, s’informent des prix, envoient des courriels à leurs cliniciens ou utilisent des options de télésanté. La plupart n’envoient pas les données de leurs médecins à leurs suiveurs d’activité. La plupart restent sceptiques quant à la valeur des systèmes de dossiers médicaux électroniques malgré leur omniprésence dans les salles d’examen », indique le rapport intitulé« Survivre au changement sismique: gagner une partie du système de santé américain de 5 billions de dollars ».

Lire l’articleAvec les coopératives à but non lucratif d’Obamacare Ajouter aux craintes de « spirale de la mort »

A défaut d’assureurs. Hausse des primes Pertes financières. La détérioration du marché Obamacare que craignait l’industrie de l’assurance maladie est ici. À mesure que les inquiétudes au sujet de la survie des marchés de la Loi sur les soins abordables s’intensifient, le rôle des assureurs de santé coopératifs à but non lucratif – visant à élargir les choix en vertu de la loi – a pris de l’importance. La plupart des 23 coopératives d’origine ont échoué, rejetant plus de 800 000 membres sur les marchés ACA au cours des deux dernières années. Via Bloomberg.

Lire l’articleLes primes Avantage Medicare en baisse en 2017

Les primes mensuelles pour les personnes âgées inscrites au programme Medicare Advantage devraient être d’environ 4% moins chères en 2017, ont annoncé jeudi les Centres for Medicare et Medicaid Services. L’agence estime que la prime mensuelle moyenne pour les inscrits au programme Medicare Advantage sera de 31,40 $ l’an prochain, comparativement à la moyenne de 32,59 $ payée par les consommateurs cette année. Environ deux tiers (67%) des inscrits ne verront aucune augmentation de primes l’an prochain, selon les projets de l’agence. Via Morning Consult.

ARTICLE PLUS DISPONIBLE Certains bénéficiaires de Medicare pourraient faire face à des augmentations de primes, Encore une fois, le Congrès devra probablement prendre des mesures pour la deuxième année consécutive pour empêcher les coûts de soins de santé augmentent de façon significative en 2017 pour certaines personnes âgées. Un groupe de 75 groupes de soins de santé et d’employeurs a envoyé aux dirigeants du Congrès une lettre les exhortant à empêcher que cela ne se produise. Via Morning Consult.

Lire l’articleCracks apparaissent dans le Mur d’Obamacare de la Croix Bleue

Les plans Blue Cross et Blue Shield de la nation ont été un pare-feu en continuant à offrir une couverture en vertu de la Loi sur les soins abordables alors que trois des plus grands assureurs de santé du pays – Aetna, Humana et UnitedHealth Group – soutiennent leur participation. Mais deux plans de Blue Cross et Blue Shield qui sont des fournisseurs dominants dans leurs états respectifs cette semaine ont déclaré qu’ils réduisaient ou retiraient des produits des échanges, se plaignant des pertes financières. Au Nebraska, le plan de la Croix Bleue dans l’Etat dit qu’il ne participera pas aux échanges pour 2017, selon les médias. Pendant ce temps, le plan de la Croix Bleue dans le Tennessee a déclaré qu’il se retirerait de trois marchés dans l’état, les entreprises ont déclaré dans les rapports de presse là-bas. Via Forbes.

Lire l’articleIl est facile pour les critiques Obamacare de négliger les mérites de l’expansion de MedicaidTrois ans dans Obamacare et il semble que la plupart des nouvelles sont mauvaises: les assureurs privés quittant les échanges, les réseaux étant rétrécis, les primes augmentant, et la concurrence s’éteignant. Mais il est important de se rappeler que beaucoup, sinon la plupart, des Américains nouvellement couverts sont devenus assurés grâce à une expansion de Medicaid. Ici aussi, vous entendez beaucoup de mauvaises nouvelles: que Medicaid offre une mauvaise qualité et peu de choix de fournisseurs, qu’il est coûteux pour les États d’administrer et que son coût croissant finira par entraîner la faillite des États. À ce jour, 19 États ont toujours refusé de participer à l’expansion. Cependant, de telles déclarations ne considèrent qu’un côté de l’équation. Dans la plupart des cas, Medicaid offre un excellent retour sur investissement. Via NY Times.

Lire l’articleLes comités ne sont pas d’accord avec le changement proposé au financement MNsure

MNsure reçoit des conseils contradictoires quant à savoir si son mécanisme de financement devrait être modifié. Actuellement, la bourse d’assurance maladie gérée par l’État est financée en partie par une taxe de 3,5% appliquée aux primes des régimes d’assurance achetés sur MNsure. MNsure compte environ 70 000 inscrits, avec l’espoir de s’inscrire davantage à l’inscription ouverte de cet automne, et la taxe de 3,5% sur ces régimes devrait rapporter environ 13 millions de dollars l’an prochain. Au début de l’année, un groupe de travail sur le financement des soins de santé convoqué par le gouverneur Mark Dayton recommandait un changement: réduire considérablement la taxe de 3,5%, mais appliquer la taxe non seulement aux 70 000 régimes MNsure actuels, mais aussi aux 180 000 régimes achetés le le marché individuel sans impliquer MNsure. Via la presse Pioneer.

Lire l’articleUne épidémie d’épidémie entre dans le débat sur le financement

La proposition du chef de la majorité au Sénat, Mitch McConnell, de maintenir le financement du gouvernement comprenait un ajout sous le radar: un financement pour lutter contre l’épidémie d’opioïdes. Alors que les sénateurs des deux partis sont favorables à la résolution de ce problème, certains Démocrates ont crié au scandale. Le Kentucky républicain a dévoilé la semaine dernière un projet de résolution continue pour financer le gouvernement jusqu’au 9 décembre, après que les discussions sur les dépenses aient été bloquées entre les leaders du Sénat. Sa proposition comprenait des fonds annuels de 37 millions de dollars pour la mise en œuvre de la Loi sur la prise en charge complète des dépendances et de la réhabilitation, ou CARA, qui est entrée en vigueur en juillet. Par appel en ligne.

Lire l’article

Tu peux Aussi comme