Développement des soins palliatifs et légalisation de l’euthanasie: antagonisme ou synergie?

Bien que les soins palliatifs et l’euthanasie légalisée soient tous deux basés sur les valeurs médicales et éthiques du patient l’autonomie et la bienfaisance des aidants et la non-malfaisance1, ils sont souvent considérés comme des causes antagonistes. Une perception populaire, par exemple, est que les soins palliatifs relèvent du domaine des personnes motivées par la religion et que le plaidoyer en faveur de l’euthanasie est celui des agnostiques ou des athées.2 3 L’Association européenne des soins palliatifs a fait part de ses inquiétudes sur le fait que légaliser l’euthanasie serait le début d’une pente glissante qui nuirait aux patients vulnérables tels que les personnes âgées et handicapées et qu’elle entraverait le développement des soins palliatifs en se présentant comme alternative. 4 Les données des Pays-Bas et de la Belgique, où l’euthanasie est légale, ne fournissent aucune preuve d’une pente glissante.5 6 Nous nous concentrons ici sur l’effet du processus de légalisation de l’euthanasie sur les soins palliatifs et inversement gériatrique. Données réglementaires, épidémiologiques et épidémiologiques en Belgique.

Tu peux Aussi comme